Si vous n'avez pas d'objectif, rassurez vous, les autres en ont pour vous !!!
Si vous n'avez pas d'objectif, rassurez vous, les autres en ont pour vous !!!

Conférence  22 Avril  15h30 - 17h30 - 5 rue Mimont Cannes

  
     Nous arrivons sur cette terre ! dans une famille, un pays, une langue et
tout est à apprendre !!
 
Comment ?
En partant à la découverte de Soi
Nous n'avons pas choisi consciemment
Nous pouvons arriver dans une famille aimante comme dans une famille en difficulté
Nous allons ressentir différentes émotions, un bébé ne vit qu'àtravers les émotions : la douceur, la tendresse, le soin mais aussi la dureté, l'absence, et même la maltraitance
Ces émotions seront un panel pour toute notre vie future... Une Caresse ou une "blessure"
 est une  joie ou une douleur émotionnelle  vive ressentie au cours d'une relation 
selon où l'un de nos besoins essentiels
est ou n'est pas satisfait..
Une blessure est un chaos émotionnel vécu  dans l'isolement où s'est enraciné un sentiment de rejet, d'abandon, d'injustice, d'humiliation     ou de trahison. 
Notre corps est marqué ! 

 

Une blessure non réglée n’est pas vécue         dans l’acceptation 
Selon les blessures, l’être agit et réagit différemment  une même situation.
 
L'ego refuse de reconnaître ces blessures
en croyant ainsi moins souffrir,
c'est pourquoi nous créons des masques pour notre survie dont l'unique utilité est de nous protéger dans l'espoir de moins souffrir.
 
Ce n'est pas ce que nous vivons qui nous fait souffrir mais bien notre réaction 
à ce que nous vivons sur l'instant 
et c’est bien là la conséquence de nos blessures non guéries.
 
Les blessures qui nous dérangent chez les autres nous appartiennent 
            Chacun peut se reconnaître dans toutes   les blessures à la fois, il est alors utile                
 de se fier à son corps.
On ne  peut régler que les blessures  dont on prend conscience ! 
 
Il est plus facile de régler plusieurs petites blessures légères qu’une seule grosse.            
 Une blessure forte conduit à se sentir plus souvent blessé à la moindre petite chose,        
 à sauter plus vite aux conclusions et avoir besoin de mettre son masque* plus souvent.                      Tandis qu’une personne qui a de petites blessures peut se permettre d'être elle-même plus souvent, même si parfois elle met son masque* pour éviter de souffrir.  
                                                                                                                                                               Quand notre blessure prend le dessus, on n'est plus nous-mêmes.
Ce qui s'imprime dans le corps et qui nous sert de protection est un masque. 
 
  

    

  

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Une Vie Choisie...